Apprendre
en construction

(Ressentir pour mieux communiquer.)

Alex Vendetti
 • 
16
/
11
/
2020
   

Je suis fasciné par la manière dont les personnes voient le monde et je me demande souvent pourquoi on ne se comprend pas toujours. Pensez aux éternelles querelles des soupers en famille, aux débats qui deviennent des batailles de mots sans issues. Indubitablement, un déséquilibre profond dans nos communications mène à la non-compréhension des autres. Dans cet article, nous allons explorer comment l’intelligence émotionnelle (EQ) et plus particulièrement le processus empathique nous permet d’avoir un reflet de l’autre pour voir autrement les choses et pour communiquer différemment. 

80% (en relecture)
Sujet absent
Auteur absent
Statut absent
(Ressentir pour mieux communiquer.)
Photo par Lilith Redmoon sur Unsplash

Les types d’empathie

Il existe trois types d’empathie et chacun de ces types agit sur une partie différente du cerveau, oui oui,vraiment ! Il faut bien se comprendre ici, les types d’empathie ne sont pas interdépendants et chaque personne a un degré d’habilité différente par rapport à ceux-ci. 

Empathie cognitive : C’est l’empathie que l’on connait tous, le fait de comprendre et de reconnaitre ce que l’autre personne ressent. Quand ton meilleur ami t’appelle pour te dire qu’il a décroché son emploi de rêve et que tu lui dis : « Wow, je suis tellement content pour toi ! » (et que vous êtes sincère), c’est ce qu’on appelle de  l’empathie cognitive. 

Empathie émotionnelle (empathie contagieuse) : Avec ce type d’empathie, nous ressentons physiologiquement et physiquement ce que l’autre ressent grâce à des signaux verbaux et non verbaux. Ici, on parle ni plus ni moins de faire l’expérience des sentiments de l’autre. Oui, c’est celle-ci qui nous permet de ressentir un bon vieux malaise lors de nos vidéoconférences.

Empathie compassionnelle (empathic concern): Cette empathie peut être définie comme une réponse émotionnelle de compassion et d'inquiétude provoquée par le fait de ressentir que quelqu'un d’autre est dans le besoin. En d’autres mots, c’est l’empathie qui fait agir, c’est grâce à celle-ci que les gens passent à l’action pour remédier aux problèmes des autres.  

Fait intéressant anthropologique (oui l’anthropologie peut être intéressante…) : Il a été suggéré que l’empathie compassionnelle ferait partie du mécanisme évolutif qui permettrait à l’humain de posséder la grande motivation d'aider ses enfants en cas de besoin. Si les humains n'étaient pas si intéressés à aider de leurs rejetons, notre espèce ne serait pas allée très loin…

Sortir de notre cadre de pensée

Avoir une grande habileté par rapport au type d’empathie cognitive permet de voir le monde à travers un oeil différent et de comprendre plus simplement un point de vue. En d’autres mots, quand on reconnait que notre interlocuteur à des émotions, nous pouvons mieux communiquer avec lui, car nous avons l’habileté de comprendre sa perspective des choses. C’est ça la beauté de l’empathie, c’est d’avoir la grande capacité de « voir » le cadre de pensée des autres. Selon le Center of Creative Leadership, plus notre capacité à comprendre différents cadres de pensées est grande, plus notre performance au travail sera grande. Tout ça,  grâce à la communication ! 

L’empathie comme muscle à exercer

Tout comme un muscle que l’on entraine régulièrement et qui devient plus fort, l’empathie aussi se développe de cette manière. En fait, bien que nous ayons tous des degrés différents d’empathies selon nos expériences de vie et notre environnement socioculturel, il est possible de pratiquer nos « muscles empathiques ». Pour ce faire, plusieurs psychologues proposent la pratique de l’écoute profonde (deep listening), ce qui consiste à écouter les gens de manière sincère et authentique. Mais qu’est-ce que ça veut dire ? Les expériences démontrent que plus nous écoutons les propos de l’autre sans préparer notre réponse, plus les propos seront « ancrés » dans notre système cognitif au traitement de l’information, et plus notre cerveau s’habituera a recevoir de l’information nouvelle et étonnante de manière relaxée et calme. 

Influence de l’empathie sur notre vie professionnelle 

Chaque type d’empathie a un bénéfice différent dans des situations différentes. Par exemple, prenons un travailleur social qui n’a pas un avantage à avoir une grande habileté dans l’empathie émotionnelle (comme pleurer quand un client pleure). Cependant, l’empathie compassionnelle (celle qui fait agir) est une habileté qui caractérise un bon travailleur social, car celui-ci ne fait pas juste comprendre les émotions, il a le désir profond d’aider les gens. 

Alors oui, l’empathie est une chose positive pour votre vie professionnelle, mais vous devez être plus précis sur le type d’empathie que vous voulez développer. 

Limite de l’empathie

Nous devons comprendre que nous ne comprenons pas.  

You need to understand your own feeling to show real and relevant empathy. 
Tania Singer (Directrice du département de neurosciences sociales de l'Institut Max Planck pour les sciences cognitives et cérébrales humaines)

L’empathie ne nous permet pas de jouer les psychologues, elle ne nous permet pas de reconnaitre les intentions ni même les motivations des gens face à leur émotion. Ainsi, nous pouvons ressentir une émotion, mais cela ne veut pas dire que nous savons pourquoi la personne ressent cette émotion. En fait, plus nous comprenons nos propres émotions, plus nous pouvons comprendre leur complexité. Aussi, il peut être risqué de prêter des intentions d'émotions aux autres, car nous pouvons être à côté du chemin et cela affectera grandement la communication. L’écart emphatique est un bel exemple de ce risque !

L’écart empathique (empathy gap): 

Dans des cas de résolution de problème, les gens iront instinctivement discuter avec la personne qui a des expériences similaires. Ce choix est basé sur le réflexe empathique. Étonnamment, selon les recherches du Harvard Business Review, ceux qui ont subi des défis dans le passé étaient moins susceptibles de faire preuve d'empathie pour quelqu'un confrontée aux mêmes défis. C’est ce qu’on appelle l'écart d’empathie. Comprendre ce phénomène est d’une importance capitale pour notre communication avec autrui, surtout en situation de résolution de problème. L’écart emphatique est un phénomène psychologique qui tend à diminuer le souvenir de la gravité de certaines situations dans le passé.





Ce qu'il faut retenir

Vos habilités empathiques sont corrélées avec votre manière de communiquer. Comprendre les différents types d’empathie est la première étape pour comprendre l’autre et réussir à communiquer de manière authentique. Comprendre l’autre, c’est aussi la capacité à mieux répondre aux besoins des gens, de vos clients jusqu’à vos employés et vos collègues. Comprendre le cadre de pensée des gens est un bénéfice professionnel et aussi personnel.  

Bibliographie et références 

¹ Goleman Daniel, 2007. Emotional intelligence, Social intelligence. Ressource en ligne, accédée le 20 octobre 2020. http://www.danielgoleman.info/three-kinds-of-empathy-cognitive-emotional-compassionate/ 

² Niezink, Lidewij W et al. 2012. “Empathic concern: Distinguishing between tenderness and sympathy.” Motivation and emotion (36) 4: 544-549.

³ Mafessoni, F., Lachmann, M. 2019. The complexity of understanding others as the evolutionary origin of empathy and emotional contagion. Sci Rep 9, 5794.

Goleman, Daniel. 2017. Empathy: A Key to Effective Leadership. Ressource en ligne, accédée le 21 octobre 2020, 

https://www.linkedin.com/pulse/empathy-key-effective-leadership-daniel-goleman/

The Importance of Empathy in the Workplace. Center of Creative Leadership. Ressource en ligne, accédée le 20 octobre 2020. https://www.ccl.org/articles/leading-effectively-articles/empathy-in-the-workplace-a-tool-for-effective-leadership/

HBR Emotional Intelligence Series. How to be human at work. Mindfulness serie. Harvard Business Review Press Boston, MA. 

idem à la ressource 6

Cité dans Goleman, Daniel. What is empathy. Harvard Business Review Emotional Intelligence Series. Boston, MA. p. 6-8

Lucas, William. 2019. Using Empathy in Ethnographic Research. A partial perspective. Ressource en ligne, accédé le 22 octobre 2020. https://apartialperspective.com/theorizing-empathic-ethnography-in-anthropology/




Notes



Apprendre
en construction


Notes

fileuploaded.jpg
Oups, 10Mb maximum.
fileuploaded.jpg
Oups, 10Mb maximum.
fileuploaded.jpg
Oups, 10Mb maximum.
fileuploaded.jpg
Oups, 10Mb maximum.
Tout a bien fonctionné.
Oops! Something went wrong while submitting the form.

Partagez cet article!

Éditer
 Éditer Éditer Éditer Éditer Éditer

À découvrir au hasard...

Pour continuer de réfléchir...

Des liens pour aller plus loin...

No items found.

DES FORMATIONS POUR VOUS AIDER

Préparé avec au 467 rue Saint-François-Xavier, Montréal, H2Y 2T2